Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Lea, le 1 avril 2019

La France est connue depuis ses dernières années pour son amour des lois sécuritaires au détriment des libertés individuelles. Ainsi, la loi renseignement qui établit une surveillance de masse sur Internet, la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme qui signe un état d’urgence permanent ou encore la loi anticasseur qui permet aux préfets de prononcer des interdictions de manifester.

Comme le rapporte le journal Le Monde, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et le nouveau secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, ont rencontré en toute discrétion en marge du salon de l’intelligence artificielle ce weekend le numéro 3 de Facebook pour la création commune d’un nouveau fichier national inspiré de celui de la DGSE. L’idée est de profiter des ressources et des compétences techniques de Facebook pour privatiser une tâche qui incombre normalement aux services de police. Facebook aura ainsi la charge de bâtir une base de données sur les citoyens français et les étrangers ayant une carte de séjour pour le gouvernement. Le gouvernement met en avant la «symbiose entre un gouvernement dynamique et la cyber technologie » et les économies pour l’État français. Le projet, prévu initialement pour quatre ans, pourra être renouvelé si l’expérience est jugée satisfaisante. Même si le gouvernement assure «son attachement au respect de la vie privée des citoyens, du secret des correspondances et de la protection des données personnelles», les associations de défense des droits et libertés des citoyens dénoncent à juste titre une nouvelle atteinte aux libertés fondamentales.

On se souvient qu’en mai dernier, Emmanuel Macron avait rencontré Mark Zuckerberg pour lui parler de «la propagande terroriste et le harcèlement sur le net». Si ces sujets semblent être importants pour le gouvernement, il semble que ce soit la difficulté face au mouvement de protestation des Gilets jaunes qui aient donné envie d’accélérer sur le sujet du fichage généralisé. Pour le géant américain, qui possède également Instagram et WhatsApp, c’est l’opportunité rêvée de mieux connaître ses utilisateurs parfaitement légalement, ce qui lui permettra de mieux adapter son contenu publicitaire.

Note (2 avril): Il s’agissait évidemment d’un poisson d’avril.

2 commentaires »
Tags: Étiquettes : , , , ,

2 Responses to “Facebook et le gouvernement français pour une collaboration dans le fichage des citoyens”

  1. […] Politique : Facebook et le gouvernement français pour une collaboration dans le fichage des ci… (lea-linux.org) […]

  2. Micmac dit :

    Attention le lien « fichier national » envoie sur autre chose. (https.com)

Postez un commentaire !

widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  


Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons